fbpx
  • Préparation
    25 min

  • Cuisson
    15 min

  • Puissance
    350°F (180°C)

  • Quantité
    15

La RudolphetteGalette « Red Velvet »

Il était une fois dans la ville de Québec, un lendemain de Noël pas comme les autres. La neige était belle, le soleil brillait, la maison était remplie de beaux présents tout neufs mais, il y avait un mais. Dans la nuit du 24 au soir, après avoir mangé les galettes Labriski laissées près de la cheminée, le père Noël laissa une note : « Mes rennes ont besoin de beaucoup d’énergie pour récupérer après ma tournée mondiale, pourrais-je repasser le 26 pour leur apporter quelques galettes? ».

Oh my god! Sortons tambour et trompette et préparons des Rudolphettes. Des galettes inspirées du fameux gâteau américain  « Red Velvet » (velours rouge), une douceur santé teintée de rouge qui goûte bon le chocolat.

Source de fibres et d’oméga 3 et d’étonnement

Faire des galettes le 26 décembre... belle idée!

  1. Préchauffer le four à 350°F.

  2. Mettre dans un bol la purée de dattes, le yogourt, l’oeuf, l’extrait de vanille pur et mélanger jusqu’à l’homogénéité de la pâte.

  3. Ajouter le bicarbonate de soude, la poudre à pâte et le sel et attendre un peu (une minute)… le temps que la petite réaction chimique -légère émulsion- se fasse. Après, on mélange et on continue.

  4. Ajouter le cacao à la pâte et mélanger.

  5. Ensuite, on ajoute la farine et les graines de lin, on mélange encore et enfin, à la fin, on ajoute la touche « magique » en l’honneur de Rudolphe : le colorant.

  6. On mélange bien et à la fin, on ajoute les belles brisures de choco blanc.

  7. Maintenant qu’on a une belle pâte. On place un papier parchemin ou un tapis de silicone sur la plaque à biscuits (galettes). Cette étape, aussi banale qu’elle puisse paraître, est très importante parce que si on ne met rien sur la plaque : TOUT VA COLLER. Ah oui? Mais OUI, y’a aucune trace de matière grasse dans cette délicieuse préparation spéciale! ;)

  8. À l’aide de cuillères à thé, on met la pâte sur le tapis de silicone (qui est sur la plaque!). Pour amuser les enfants… hum, je veux dires les rennes du père Noël, on met une brisure de choco blanc au centre et on dépose quelques filaments de noix de coco… on dirait de la neige, c’est beau. (Ben… on est dans le temps des Fêtes ou on l’est pas!)

  9. On envoie le tout au four.

  10. On sort les Rudolphettes du four et on les laisse refroidir un peu. Contrairement aux autres galettes Labriski, ces dernières sont aussi très bonnes encore tièdes… Mmmm, la douceur du chocolat… c’est tout doux, tout bon et surtout, tout nourrissant. Quand c’est Labriski, c’est plein d’énergie!

Conservation (dans un plat hermétique)

  • Deux jours sur le comptoir
  • Une grosse semaine au réfrigérateur
  • Trois mois au congélateur

Riche en fibres, en oméga-3 et en doux moments

la galette Rudolphette est une collation aussi originale qu’énergisante.

Y’a pas juste les rennes qui vont se régaler…

Bonne récupération et joyeuses galettes!

Ingrédients

  • 1/2 tasse (170 g) de purée de dattes

  • 1/2 tasse (110 g) de yogourt nature

  • 1 oeuf

  • 1c. à soupe d’extrait de vanille pur

  • 1/2 c. à thé de bicarbonate de soude

  • 1 c. à soupe de poudre à pâte

  • Une pincée de sel

  • 2. c. à soupe de cacao

  • 1 tasse (148 g) de farine de blé entier

  • 1/3 tasse (35 g) de graines de lin broyées

  • 3 à 4 c. à soupe de colorant alimentaire rouge

  • 1/3 tasse de brisures de chocolat blanc (c’est le temps des Fêtes, on se le permet :)

  • Déco : quelques filaments de noix de coco râpée sans sucre

Commentaires

La Madame pense que vous aimeriez aussi....

Galette cacao et vitalité

La Vous avez dit « brownies »?