• Préparation
    25 min

  • Cuisson
    15 min

  • Puissance
    350°F (180°C)

  • Quantité
    20

La Patrimoine endimanchéGalette érable et pacane

En caravane allons à la cabane. Oh ! eh oh! On est jamais de trop pour goûter au sirop… et faire de belles galettes… ‘ettes, ‘ettes, ‘et-tes. 
Hahaha! Reconnaissez-vous la célèbre chanson du temps des sucres?
Mmm, le bon sirop d’érable. C’est bon au printemps, c’est bon tout le temps. « MAIS C’EST DU SUCRE! » me diront les puristes.  C’est vrai, mais il n’est pas raffiné et son goût est si… trop… tellement… délicieux! Ce qui est péché, c’est de s’en priver. Voici donc une galette du temps des sucres qui fait exception  à la règle des Labriski, la savoureuse Patrimoine endimanché.

Source de fibres et de joie de vivre

C'est le temps des sucres version Labriski!

  1. On fait préchauffer le four à la température indiquée plus haut.

  2. Sur le rythme du « Reel à Gérard » (chanson de cabane à sucre), on met dans notre bol : la purée de dattes, le yogourt nature, l’œuf et le sirop d’érable, et on brasse jusqu’à l’obtention d’une belle pâte homogène. Si ça nous dit, on laisse jouer la chanson suivante, « Le Reel du chevreuil » qui suivra juste après. Hahahah!

  3. On ajoute le sel, le bicarbonate de soude, la poudre à pâte et… on danse pour se dégourdir sur la musique. Laissez-vous aller, ça fait du bien.

  4. (Quelques minutes plus tard.) On revient à notre bol et on constate une légère émulsion. Je ne sais pas pourquoi mais j’en parle chaque semaine, le phénomène me fascine et j’aime passer la cuillère dans la mixture et brasser la pâte.

  5. Une fois notre pâte bien brassée, on ajoute nos 2 tasses de farine. Ici, j’ai opté pour une tasse de farine de blé et une autre d’épeautre. Pourquoi? Pour le plaisir. Bien entendu, vous pouvez très bien mettre deux tasses de votre farine préférée ou de celle que vous avez sous la main.

  6. Finalement, on ajoute les graines de lin et les pacanes et on mélange bien.

  7. On prend soin de protéger notre plaque à galettes (biscuits) en la recouvrant de papier parchemin, d’un tapis de silicone ou encore d’un léger corps gras. Sinon on ne met rien, les galettes vont coller sur la plaque et ça ne sera pas jojo…

  8. Finalement, à l’aide de cuillères à thé, on met la pâte sur la plaque. Si désiré, on décore les galettes d’une demi noix de pacane. Ça fait chic et pas trop à la fois… juste assez pour être digne d’une collation inspirée de la cabane à sucre. hahah!

  9. On envoie le tout au four 15 minutes à 350°F (180°C). Hum… sentez-vous comme ça va sentir bon tantôt dans votre maison?

Conservation (dans un plat hermétique)

  • Cinq jours sur le comptoir
  • Une grosse semaine et demie au réfrigérateur
  • Trois mois au congélateur

La galette Patrimoine endimanché est comme la tire sur la neige :
elle est meilleure une fois refroidie ;-)

Source de fibres, de joie de vivre et de bec sucré

la galette Patrimoine endimanché est un petit plaisir Labriski du temps des sucres.
Moelleuse, réconfortante et énergisante, cette galette saura convaincre les plus sceptiques.
Si vous aimez « saucer la palette », vous adopterez la Patrimoine endimanché.

Bon temps des sucreski!

Ingrédients

  • 1/3 tasse (110 g) de purée de dattes

  • 1/2 tasse (150 g) de yogourt nature

  • 1 œuf

  • 1/2 tasse (125 ml) de sirop d’érable 100% naturel

  • 1/2 c. à thé (2,5 ml) de bicarbonate de soude

  • 2 c. à thé (10 ml) de poudre à pâte

  • Une pincée de sel

  • 1 tasse (150 g) de farine de blé entier

  • 1 tasse (120 g) de farine d’épeautre entière bio

  • 1/4 tasse (30 g) de graines de lin broyées (passées au moulin à café)

  • 1 tasse de pacanes hachées grossièrement

Commentaires